Pages - Menu

dimanche 16 mars 2014

Atelier de paléographie niveau 1 - Retour à chaud 1/2


Livre chinois - Frédéric BISSON - Cc Flickr
Ce week-end avait lieu le premier atelier de formation organisée par la Revue Française de Généalogie en 2014.

Le thème: Formation à la paléographie niveau 1 - Spécial Week-end.

Animé par un spécialiste bien connu du monde généalogique: Pierre-Valéry ARCHASSAL

Mon inscription constituait une étape importante pour avancer sur l'un de mes objectifs de l'année: progresser sur la transcription des actes notariés en ma possession.

Avec une grosse interrogation de départ: quel est mon niveau ?

Modeste généalogiste amateur, j'arrive à me débrouiller sur les actes de l'état-civil et bute parfois sur les registres paroissiaux de mes secteurs de recherche (qui sont généralement de bonne qualité). Mais dès que j'attaque des actes notariés par exemple, tout se complique et j'atteins vite mes limites.

L'objet de ce premier billet est bien de fournir un retour à chaud de cette formation. D'ici quelques semaines/mois, je ferais un retour à froid afin d'évaluer les gains observés dans ma compréhension des documents actuellement à ma disposition.

La formation s'est concentrée sur deux journées (contre trois en format normal) pour rentrer sur le créneau d'un week-end.
Ce point était quasiment une condition sine qua non pour moi. Car malheureusement, le monde généalogique se rend compte trop doucement  que les généalogistes ne sont pas tous retraités (adieu les cours de paléographie à l'association locale un jeudi sur deux de 14h00 à 16h00). Je me voyais mal poser 3 jours de congés pour suivre la formation. Merci à la RFG d'avoir pensé à nous !

Notre groupe était réduit (6 stagiaires) et probablement sur une limite basse. Le chiffre idéal pour une formation étant en général de huit stagiaires. En dessous de la limite basse, c'est le risque d'avoir un groupe trop hétérogène. Au dessus de la limite haute (10), cela devient dur à suivre, tant pour le formateur que pour les stagiaires.

Mais pas de souci pour ce week-end, personne n'a été laissé à la traine.

Le principe des deux journées est d'avancer par progression de difficulté. Chaque niveau s'appuyant sur un document issu des archives. Et pas de jaloux, chaque stagiaire va lire plusieurs actes durant le week-end. Avec l'appui des autres stagiaires. Heureusement !

De part mon activité salarié, j'ai eu l'occasion d'organiser et d'animer des formations sous de multiples formats. Et dans un premier temps, j'ai craint le coté répétitif de l'exercice (sans pause sur chaque demi-journée).
Mais il y a pour moi un signe imparable : je n'ai pas vu le temps passer. C'est donc que le rythme est bon. En tout cas me convient.

Revenons à mon interrogation de départ: mon niveau.

Dans le train du retour le samedi, je me suis dit que la journée avait été facile. Et j'ai sorti quelques copies d'actes que j'avais apporté avec moi. Quelques documents sur des procès auxquels des ancêtres ont pris part. Premier document de trois pages. Que j'écarte rapidement butant déjà sur des abréviations.
Mais sur le second document, j'ai commencé à déceler des mots que j'avais appris à reconnaitre durant la journée. J'ai fini le trajet en réfléchissant comment vendre à mon épouse une inscription à l'atelier niveau 2 de la fin d'année.

Puis est venu la seconde journée. Plus dense.
Nous avons bien plus cogité et transpiré que la veille, à jongler entre les notes tironiennes, aphérèses et autres abréviations plus complexes. Ma conclusion de la veille n'était dès lors plus la même sur le chemin du retour ce dimanche.

Nous avons beaucoup appris. Le vélo est lancé, nous n'avons plus de "petites roues", mais il faut continuer de pédaler pour s'assurer d'aller plus loin.

#Teamchouquettes - Photo personnelle
D'ici quelques temps, il sera temps de penser à attaquer des cols de petite montagne.

En conclusion, je ne regrette absolument pas ces deux journées et attend déjà avec impatience le week-end prochain afin de mettre en pratique ce que j'ai appris.


Merci à Nathalie, Marie, Christine, Céline et Michel, mes 5 partenaires du week-end. L'entraide est bien le maitre mot de la généalogie. Y compris dans le déchiffrage d'un rapport de chirurgie !

Merci à Pierre-Valéry Archassal, excellent pédagogue, pour son calme inébranlable devant nos petites fautes répétées, nous encourageant encore et encore, toujours de manière positive.

Sans oublier Charles Hervis, rédacteur en chef de la RFG, qui a été notre "chaperon" tout le week-end. Et nous a ramené les inévitables chouquettes.


Edition du 17/03/2014: Pour un autre regard sur la même formation, allez lire le billet de Céline sur son blog: l'Univers de Céline

8 commentaires:

  1. Merci Jimbo,
    C'est encourageant pour les personnes qui comme moi ont encore des stabilisateurs à leur vélo ! Je pense sérieusement à m'inscrire au prochain stage de paléographie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans faire de la pub à outrance, cela veut vraiment le coup. J'imagine que l'on retrouve ce type de cours dans les AD, mais c'est la semaine. Donc, ce week-end était au format idéal pour moi.

      PS: Sans stabilisateur, je vais zigzaguer encore un peu, rassure toi.

      Supprimer
  2. Un niveau 2 est prévu en fin d'année ? là, cela pourrait vraiment m'intéresser. Mais aucune info là-dessus sur le site de la revue française de généalogie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur leur site, il est indiqué de les contacter via l'adresse rfgATmartinmedia.fr (remplacer le AT par @) pour toute question.

      A voir avec eux si vous c'est le niveau qui vous convient.

      Supprimer
  3. Je rêve de m'inscrire à un des cours de Pierre-Valery Archassal mais j'attend une formation le week-end niveau 2 ou perfectionnement....
    Et puis il n'y a pas que les retraités qui peuvent faire de la paléo le jeudi après-midi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Sophie,
      Même réponse que ci-dessus. Envoie leur un mail, ils te répondront sans doute.

      PS: J'espère qu'ils me feront un prix pour la prochaine session, vu que je ramène des stagiaires. ;-))))

      Supprimer
  4. Merci Jimbo pour ce billet "à chaud"... On va le faire ce "week-end niveau 2" ! Peut-être pourrais-tu déménager un peu plus loin pour avoir plus de temps dans le train de retour le soir :-)
    PVA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Pierre-Valery (Unknown) !

      A moins que, tellement concentré dans le métro, je fasse 3-4 allers retours à chaque bout de ligne.

      Il faut me laisser digérer un peu. Je vais regarder un premier document ce soir. Je vais essayer d'en prendre un pas trop dur.

      Encore merci pour ces deux jours de grande qualité. Et attention au coup de soleil le week-end prochain.

      Supprimer