samedi 2 novembre 2013

Les médias dans ma généalogie


Après avoir abordé l'utilisation des sources dans mon fichier généalogique, je vais à présent aborder un autre point important : les médias.
Pour leur gestion, je suis parti d'une règle simple. Un média doit être auto-suffisant. J'entends par là qu'il ne doit pas nécessiter mon fichier généalogique pour être parlant.

Avec en tête, deux principes: Sauvegarder et Partager.
Sauvegarder: "Et si demain, je perds mon fichier généalogique, sans aucune sauvegarde" (Cas fortement hypothétique au vu des sauvegardes multi-support que j'utilise). Le sujet des médias n'en sera pas un.
Partager: L'envoi du média seul à un "cousin" doit lui suffire pour traiter toutes les informations dans sa propre généalogie.


Le classement de mes médias

Commençons par le niveau le plus haut dans l'arborescence. J'ai deux répertoires principaux.
  • A traiter 
  • Médias
Comme son nom l'indique, le premier répertoire contient les documents (tout type de format) que je dois incorporer dans ma généalogie. Je vais être honnête, c'est un peu le bazar. Mais ce n'est qu'un entrepôt de stockage temporaire.

Le second répertoire est mon répertoire Maitre. Il contient plusieurs sous-répertoires indiquant les types de documents (Naissance-Baptême, Unions, Successions, Contrats de mariage...)
J'ai également deux sous-répertoires génériques, l'un contenant les photos (individus, communes...) et l'autre contenant les signatures.

Comme vous pouvez le constater, pas de classement alphabétique, par département, commune ou autre localisation.

Ces deux répertoires sont sauvegardés (normalement après chaque session de travail sur Heredis©) sur une clé USB, et sur mon espace Cloud.

Le nommage de mes médias
 Je vais surtout présenter ici la codification pour mes médias de type Evènement. Ils démarrent quasiment tous avec l'année. Suivi d'une lettre (N pour naissance, M pour mariage, D pour décès etc..) ou un mot figurant le type de document.
Suivent les noms et prénoms des individus concernés (le nom des deux époux pour un mariage ou un contrat de mariage).
Et la cote du document si celui-ci provient des archives départementales.

J'obtiens donc à titre d'exemple:
 1686 - M - Allain GOURANTON et Julienne THOMAS - 1 - AD22_5MI_0026_1033
Il s'agit de la vue 1 (il y a deux médias pour cet acte) du mariage d'Allain GOURANTON et Julienne THOMAS en 1686. Dont la cote aux AD22 est 5 Mi 0026. Le 1033 correspond à une numérotation des AD22.

Chacun est libre bien entendu des règles de nommage de ses médias. Il n'y a qu'un point que je déconseille, c'est celui d'ajouter la mention de Sosa (ou pire du numéro Sosa) dans le nom du fichier. Surement très pratique pour vous, mais uniquement pour vous.

J'imagine qu'à ce stade de l'article, il y en a certains qui se disent: Mais il n'a pas toujours pas mis la commune !

Les commentaires du média

Dans mon article sur les sources, j'ai indiqué que dans les notes d'événements, je saisissais le registre de la commune, la plage d'années concernée, la cote du document ainsi que le numéro de la vue.
Dans les commentaires du média (je parle du fichier lui-même), je reprends tous ces éléments. J'ajoute également le lien direct vers le document en ligne dans les archives départementales.

Je reprends l'exemple ci-dessus:
Commentaires du média 1 pour le mariage d'Allain GOURANTON et Julienne THOMAS

On y retrouve bien les informations suivantes:
  • BMS de l'ancienne commune de Pestivien (voici enfin la commune !)
  • Cote 5 Mi 26 (on la retrouve dans le nommage)
  • Il s'agit des vues 256 et 257 sur 433 du registre en ligne pour les années 1652 à 1700
  • Suit le lien direct vers l'acte. Il ne s'agit malheureusement pas de permalien, mais je le conserve toutefois.
 Ainsi, si j'envoie ce média à l'un de mes correspondants, il a bien toutes les informations nécessaires à l'intégration dans sa propre généalogie.

L'utilisation dans Heredis

Il existe de multiples endroits pour ajouter des médias dans Heredis©: Individus, Unions, les dictionnaires, les événements.

Individus: Trois types de médias sont utilisés. Bien entendu des photos à partir de la fin du 19ème siècle. Avec, si possible, des photos à différents âges de la vie
Sur les conseils d'autres généalogistes, j'utilise également les signatures et les blasons pour agrémenter mes arbres. Mais j'ai malheureusement peu de "nobles", et mes paysans, tant auvergnat que breton, étaient très peu lettrés.
Voici toutefois un exemple pour Allain GOURANTON, en ligne:

Allain GOURANTON - Heredis Online©

Dictionnaires: Principalement des photos, cartes postales ou blasons pour les lieux.

Evénements: J'ajoute une copie du ou des actes dans l'onglet Médias. Ce qui donne en publication sur Heredis Online, toujours pour le même couple:


Mariage Allain GOURANTON et Julienne THOMAS - Heredis Online©


J'espère que cet article vous aura donné quelques idées. Pour ma part, je reste toujours en attente de bons conseils. Donc n'hésitez pas à me faire part de vos remarques en postant un commentaire.



2 commentaires:

  1. Je viens relire pour la 3ème fois des deux derniers articles, il y a beaucoup de points qui m'intéressent dans ta façon de procéder ... Mon plus gros problème est dans la relation entre le media du disque dur et l evenement dans le logiciel. En utilisant le meme nom pour la source de l'événement et le fichier Media sur Dropbox, j'avais un lien facile à suivre. Je vais continuer à y penser, parce que je commence à avoir beaucoup trop de "sources" qui n'en sont pas, puisque ce sont des références à des actes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne prétends pas (et de loin) avoir la science infuse sur le sujet. Avec ma technique, le lien se fait avec le commentaire du média. L'utilisation de sources "génériques" permet de ne pas trop encombrer la liste. Le dictionnaire des médias est déjà assez chargé.

      Supprimer